Le Texas, c’est le pétrole, le pétrole, c’est l’argent, l’argent, c’est le capital. Le capital, c’est l’architecture à couper le souffle, mais c’est aussi l’art. L’art a besoin de musées, et les musées présupposent souvent une architecture étonnante.
Pour beaucoup d’entre vous, le Texas n’est peut-être pas une destination évidente, mais des noms comme Kimbell Art Museum de Louis I. Kahn, Menil Collection de Renzo Piano, Rothko Chapel de Philip Johnson, la chapelle “Austin” d’Ellsworth Kelly, la Judd Foundation et la Chinati Foundation, etc. fait frémir plus d’un architecte ! Cette visite architecturale met en lumière les différences et les similitudes entre les monuments et la monumentalité.

Planopli vous emmène dans ce road trip (vous avez bien lu : nous voyageons/conduisons en voiture !) de Dallas et Fort Worth à la surréaliste Marfa pour finir dans l’inimaginable Houston en passant par San Antonio et Austin.

Lorsque l’on évoque le Mexique et l’art dans le même souffle, l’esprit se tourne vers Frida Kahlo et le cœur bat immédiatement au rythme de la passion qui émane de son œuvre. En y regardant de plus près, la ferveur des muralistes mexicains de renommée mondiale Diego Rivera, José Clemente Orozco et David Alfaro Siqueiros… et des peintures murales précolombiennes et pré-aztèques ne se dément pas non plus. L’architecture, à l’époque comme aujourd’hui, était là non seulement comme support de cet art, mais aussi comme son incarnation. Nous recherchons cette interaction dans une sélection très spécifique d’art-architecture. Nous choisissons pour vous les musées et les galeries les plus méticuleux et nous prêtons attention à la manière dont l’espace peut soutenir et élever l’art. Les ateliers et les maisons d’artistes font également partie de cette exploration. Nous visitons les maisons qui abritent et façonnent l’imagination des artistes.

Avec les oeuvres d’Alejandro Aravena gagnant du prix Pritzker et l’architecture rafraîchissante de Smiljan Radic comme guide, planopli va à la recherche d’émotion architecturale dans la région où les frontières de l’Argentine et du Chili se touchent ou là où des vinothèques rêveurs se trouvent face à face avec l’engagement social.

Chandigarh a donné l’impulsion à cette quête architecturale. Ce qui en subsiste et persiste, est le sentiment d’avoir découvert l’essence. L’essence architecturale, culturelle et humaine. Ce ne sera pas un voyage touristique. Une partie importante de la route architecturale se dirige vers des villes qui sont rarement mentionnées dans des guides de voyages.

Nous nous promenons étonnés à travers un pays avec une histoire, une masse étourdissante, une dynamique hectique, une pauvreté poignante à côté d’une richesse dégoûtante, un passé vivant avec un avenir surprenant. Nous voyons aussi bien des bâtiments historiques que modernistes et contemporains. Oeuvres de Le Corbusier, Louis Kahn, Charles Correa, Studio Mumbai, Balkrishna Doshi, Matharoo, Bimal Hasmukh Patel, Sir Edwin Lutyens, Raj Rewal, Joseph Allen Stein, Aditya Prakash… Mais surtout, nous voyons un monde.

Eva et Dominique prospectent en juillet, vous en saurez plus en août!

La Côte d’Azur rappelle à beaucoup le sable doré, les eaux azurées, les îles magnifiques et les falaises escarpées.
Mais c’est surtout un lieu magique qui regorge de joyaux architecturaux.
La Villa E-1207, icône de l’architecte et créatrice de meubles irlandaise Eileen Gray, est déjà l’une des nombreuses raisons pour découvrir l’architecture de la Côte d’Azur.

Le voyage au Japon sera un mélange équilibré entre l’architecture contemporaine, traditionnelle et moderne. Mais la culture, la nature, l’art et la vie japonaise sont aussi présents. Planopli voyage pendant quinze jours à travers le pays du soleil levant, pour se terminer à Osaka où l’exposition universelle aura déjà commencé. Ce voyage ‘primus’ peut être prolongé par une semaine supplémentaire d’approfondissement: le voyage ‘perpetuus’!

Annonce en cours de construction… plus d’informations plus tard!